Exclusif, mixte ou maternisé ?
les modes d'allaitement

Si vous-vous interrogez et avez encore quelques préjugés sur le sujet de l'allaitement, alors cet article est pour vous ! Dans une société encore un peu conservatrice comme la nôtre, on laisse rarement le choix à une nouvelle maman de décider du type d'allaitement qu'elle souhaite adopter. Cependant, si l'OMS et les spécialistes recommandent l'allaitement exclusif pendant les six premiers mois de bébé, il peut cependant en être autrement pour plusieurs raisons.

 

Il peut s'agir de bébé qui refuse de lui-même carrément le sein, de maman qui n'a pas ou ne produit pas suffisamment de lait, ou bien qui fait simplement le choix délibéré de ne pas allaiter. Mais dans tous les cas, le lien affectif mère-enfant ne sera pas inquiété puisqu'en dehors de la tétée, d'autres routines peuvent parfaitement créer ce lien.

 

Il existe trois modes d'allaitement qu'on peut adopter selon les cas et la situation. Chacun avec ses avantages et ses inconvénientsMais avant d'en arriver à ces points, allons d'abord comprendre comment est produit le lait maternel !  😉

 

les modes d'allaitement
crédit image : freepik.com

 

 

La production du lait maternel

 

Le Colostrum

 

Avant l'arrivée dans les seins du lait mature (lait maternel), il y a un premier liquide sécrété. Il s'agit du colostrum. Notons au passage que même les femelles des animaux produisent le colostrum pendant leur période de gestationCe liquide de couleur jaune et de texture épaisse est produit dans le dernier trimestre de la grossesse. Il est beaucoup plus riche en nutriments (Vitamines, protéines, protides, fer, magnésium, etc), moins calorique, pauvre en sucre (bien qu'il soit sucré), et protège bébé encore plus que le lait maternel. Il est beaucoup plus digeste que le lait mature. C'est lui qui favorise, facilite le premier "popo" de bébé ! Et puis rassurez-vous, il est tout aussi capable de le nourrir à satiétéBébé ne risque donc pas de "mourir de faim😉

 

Le colostrum est une sorte de premier vaccin contre les infections et les maladies virales. D'où l'importance de la première tétée. Et tenez-vous bien, il est encore plus riche en cas d'accouchement prématuréIl contient des anticorps notamment ceux de la mère qu'elle possède naturellement, également ceux qu'elle a obtenu à travers les différents vaccins prénatauxSa composition peut donc varier d'une nourrice à une autre.  

 

Le lait de transition 

 

Après le colostrum, le processeur de production du lait maternel va continuer avec la montée d'un liquide de moins en moins jaune et plus fluide (entre le 3e et le 15e jour). On l'appelle lait de transition ou lait transitionnel. Le lait de transition est riche en sucre et en graisse, et moins en sels minéraux.

NB : Pour celles dont le processus est normal, la quantité des liquides augmente au fil des jours jusqu'à arriver à maturité. C'est-à-dire au lait maternel. Plus il y a de tétées, plus le lait monte

 

Le lait mature/maternel

 

Le processus de lactation s’achève avec la montée du lait mature vers la deuxième semaine après l'accouchement. Mais le lait va continuer son processus de maturitéEn plus d'être riche en nutriments nécessaires à la protection du système immunitaire, au développement et à la croissance du bébé, il est essentiellement riche en eau (+85%). Notons aussi que la qualité du lait varie selon chaque nourrice en fonction de son alimentationDonc plus on se soucie de ce qu'on met dans son assiette, et plus bébé en tire des avantages !

 

Maintenant qu'on sait comment le lait se produit, passons aux différents modes/types d'allaitement !  😊

Alors il y en a trois. Et chacun renferme ses avantages et inconvénients.

 

les modes d'allaitement

 

 

1- L'allaitement exclusif

 

C'est le fait de nourrir bébé uniquement au sein et à la demande

 

-Avantages

  • Pour bébé, on ne dira jamais assez qu'il est "l'aliment le plus complet" (même si on sait maintenant que le colostrum est plus riche 😉 ). Il le protège contre la maladie et est plus digeste
  • Pour la mère (inutile de préciser que financièrement il est plus qu'économique😍) on peut citer entre autres :
  • - la perte rapide de poids. 
  • - la réduction de risques de cancer des seins et des ovaires. 
  • -  L’utérus reprend rapidement sa place.
  • - Empêche de prendre une nouvelle grossesse avant les 6 mois.

 - Inconvénients 

  • Un bébé nourri exclusivement au sein grossit en général très lentement.
  • Pour la mère, l'allaitement exclusif implique qu'elle doit être totalement disponible pour bébé H24 pendant les six premiers mois. Ce qui n'est pas évident
  • Du coup, il faut encore prévoir un budget pour l'achat d'un arsenal pour exprimer le lait et le conserver.
  • Et puis il y a aussi la fatigue, et la douleur s’il y a des crevasses. 😢

 

2 - L'allaitement artificiel

 

C'est le fait de nourrir bébé avec un lait de substitution au lait maternel.

 

- Avantages 

  • Puisqu'aucun aliment n'est assez complet pour bébé, celle qui en tire les avantages c'est la mère.
  • Nourrir bébé au biberon c'est beaucoup plus simple, pratique et moins fatiguant
  • Et puis papa peut aussi participer à l'allaitement en donnant le biberon😉

- Inconvénients 

  • Il revient beaucoup plus cher !   
  • Et en ce qui concerne bébé, il est privé de tous les bienfaits du lait maternel.   
  • Aucun autre lait en terme de propriétés ne saurait immuniser son organisme comme le ferait le lait de maman.

 

les modes d'allaitement
crédit photo: beautefemmenoire.com

 

3- L’allaitement mixte 

 

C'est le fait d'alterner allaitement au sein et biberonIl intervient parfois pour combler le manque ou l'insuffisance de lait de la mère ou encore pour des raisons professionnelles.

 

 - Avantages 

  • Avec l'allaitement mixte, c'est moins de biberons, donc moins de dépenses.
  • En plus bébé continue de bénéficier des bienfaits du lait maternel. 

- Inconvénients

  • Aucun jusqu'ici n'a été démontré.
  • En plus bébé et maman profitent des avantages liés aux deux autres types d'allaitement !        

 

 

Dans tous les cas, sachez que même si nous sommes tous conscients de l'importance de l'allaitement maternel, vous avez tout à fait le droit de décider d'allaiter ou pasLorsque vous décidez de ne pas allaiter, ou que vous en soyiez contrainte pour des raisons médicales, cela de fait pas moins de vous une bonne mère. Cessez donc de culpabiliserEt puis, ce n'est pas non plus cela qui déterminera le degré du lien qui vous unit à votre enfant😉

 

Allez ! J'espère que l'article a été utile 😊

Faites-le lire autour de vous, partagez-le pour aider les gens à se défaire de leurs préjugés :)

Prenez soin de vous mes mutties 😘