les difficultés liées à l'allaitement

Si depuis tout ce temps vous croyiez encore que savoir allaiter est inné chez chaque nourrice, laissez-moi vous dire que vous avez absolument tout faux

Allaiter c'est "tout un art". C'est un ensemble de techniques à maîtriser et à bien mettre en pratique afin que bébé en tire les bénéfices. Tout ça s'apprend, notamment lors des visites prénatales. Mais ce n'est pas toujours suffisant. Il faut aussi se documenter et surtout, être attentive aux faits et gestes de votre bébé afin de déceler ce qui marche bien pour lui ou non. J’ai lu un article il y a quelques jours où l’auteur racontait son aventure de l’allaitement. Sa grand-mère lui a simplement dit « Lis ton bébé, pas des livres ».

Si chez certaines femmes l'allaitement se déroule de la manière la plus simple et la plus normale qui soit, il y en a qui rencontrent beaucoup de difficultés et chez qui les moments de tétée sont très douloureuxAutrement dit, allaiter devient un véritable cauchemar plutôt qu'un doux moment de complicité avec kinda.  

 

Quelles sont donc ces complications liées à l'allaitement et comment y remédier ? Pourquoi a t-on aussi mal aux mamelons quand on donne à téter ? Pourquoi avons-nous crevasses, boursouflures etc. ?

 

 

• Le problème de la montée de lait

 

Et si en vrai, contrairement à ce que vous croyez vous pouvez produire suffisamment de lait, mais c'est juste que vous n'adoptez pas la bonne posture ou ne maîtrisez pas les bons gestes techniques pour favoriser sa montée ?  Et puis il faut vérifier aussi la mise en bouche du sein (le bout et une bonne partie de l'aréole), et la succion de bébé car c'est un stimulateur de la production du lait. Je vous mets en images les postures idéales et possibles dès la naissance pour vous aider. N’hésitez pas à demander conseil à votre sage-femme ou à chercher un spécialiste dans votre environnement.

Nous, on en a une qui va faire bientôt les beaux jours d’African Mutti et de ses abonnées : il s’agit de Rosine Tedajo, qui possède la page Ndamo Africa et qui est spécialiste de l’allaitement.

 

 

les difficultés de l'allaitement
ici, plusieurs positions possibles parmi la bonne dizaine qui existe.

 

 

• Les problèmes liés aux mamelons

 

Il s'agit ici des mamelons creux (plats ou ombiliqués).

Dans ces cas-là, au lieu de se dresser au-dessus des aréoles, les mamelons sont attirés dans le sein. Et même stimulés, ils ne sortent pas. Ce phénomène peut en effet compliquer l'allaitement puisque bébé n'aura pas de "bout" à porter à la bouche pour la succion du fait de l'état creux du mamelon. Ou bien il le prendra, mais n'atteindra pas suffisamment son palais

Ne vous en faites pas Avoir des mamelons creux ne signifie pas que vous ne pourrez pas allaiter bébé au sein. Il existe heureusement des solutionsVous pouvez utiliser des techniques manuelles pour le faire sortir (tenir délicatement les mamelons entre le pouce et l'index), ou utiliser un glaçonVous pouvez également recourir au tire-lait, ou bien utiliser des forme-mamelons (disques en silicone souples et flexibles s'intègrent discrètement dans votre soutien-gorge au cours de la grossesse).

Attention ! Les forme-mamelons ne s'utilisent que sur avis du médecin !

 

 

• Les douleurs aux mamelons lors de l'allaitement 

 

Cela peut arriver dans les premières semaines. Mais en principe, donner le sein ne devrait pas faire mal.

Si cela arrive et si la douleur perdure, il y a de quoi s'inquiéter. Les crevasses ou gerçures apparaissent sur les mamelons ou sur l'aréole et sont dues à un mauvais positionnement du bébé par rapport au sein, qui ne favorise pas une bonne prise de celui-ci. Bébé " s'acharne" alors sur le mamelon pour trouver satisfaction, ce qui crée parfois des fissures (crevasses) douloureuses.

 

difficultés allaitement
crédit photo : fondationolo

 

 

• L'engorgement mammaire 

 

Ce n'est autre que le remplissage excessif des seins. En cas d'engorgement, les seins s'enflent, deviennent durs, douloureux avec la sensation qu'ils vont exploser d'une minute à l'autre ! Ce phénomène peut générer des complications comme une inflammation de la poitrine, une infection causée par les crevasses ou gerçures, et peut être accompagné de fièvre dans certains cas. Pour prévenir l'engorgement mammaire il faut tout simplement donner régulièrement à manger à bébé. Et en dehors des heures de tétée, si vous commencez à sentir le lait monter, utilisez un tire-lait pour "vider" les seins ! En plus, c’est un stock non négligeable pour quand vous ne serez pas là. Il est important de ne pas minimiser ces deux derniers cas, car ils peuvent occasionner d'autres symptômes plus graves comme ceux de la mastite*.

 

Voilà mes mutties ! 

J'espère que cet article vous aura apporté beaucoup. 😉 Et puis on se dit à mardi prochain pour un nouvel article. Prenez soin de vous 😘.

 

 

*Mastite: La mastite est une inflammation du sein, le plus souvent unilatérale, qui survient dans l'immense majorité des cas chez les femmes qui allaitent. On les appelle alors des « mastites puerpérales. » Il peut toutefois arriver qu'une mastite (non puerpérale) survienne chez une femme qui n'allaite pas.

 

Sites à visiter:

Fondationolo

Biolaune

Ostéopathe André