mutti et carrière créer entreprise l'idée.

 

Hello mes mutties et mes Vatties :)

 

Je suis désolée,  ne voulais pas vous oublier, mais je ne me sentais tellement pas jolie que j’ai pris mon temps pour faire mes cheveux et mes ongles. J’estime que rien n’est une excuse à l’entretien de son corps.

 

Bref, passons au point de l’article de ce jour :p

 

Comment créer son entreprise ? Bien sûr, il y a des démarches administratives à faire ; mais celles-ci ne peuvent se faire que si vous avez une idée qui se mue en projet et que ce projet se mue en réalisation. Et la première chose, c’est l’idée.

 

Celle-ci naît d’un besoin que vous avez repéré : vous voyez qu’il n’y a pas de boutique dans votre environnement direct (au quartier), ou que les femmes de votre travail aiment les bijoux, les chaussures et les sacs, ou encore qu’au bureau, il n’y a pas de cantine et que les employés vont trop loin pour se restaurer. On ne crée pas sans besoin, parce que c’est le besoin qui génère la demande, et vous, vous proposez la solution.

 

Il existe aussi des idées plus originales, plus profondes que le commerce classique; ceux qui par exemple créent des solutions (applications, sites internet, logiciels ou même objets d’utilité quotidienne) qui nécessitent encore plus de travail et de réflexion ne sont pas en reste. Mais la chose importante à retenir, c’est que toute idée mérite d’être explorée même si c’est pour « taper poteau » et que le maître mot, c’est le travail. Le travail, rien que le travail. C’est la seule chose qui paye. Douk Saga n’avait pas tort. :p

 

L’essentiel c’est également de savoir que tout le monde n’est pas fait pour entreprendre, et que ce n’est pas grave ! si vous ne vous retrouvez pas dans certains de mes articles, ce n’est pas grave ; cela ne fait pas de vous un moins que l’entrepreneur. L’entrepreneur sans son équipe n’est personne ! vous êtes un maillon de la chaîne, et sans vous la chaîne ne peut que casser. Je vais juste d’abord parler à la tête aujourd’hui avant de parler aux membres du corps.

 

Alors, vous, la tête, écoutez-moi bien

 

mutti et carrière créer entreprise l'idée

 

  1. L’idée peut être mauvaise, ce n’est pas grave. Vous ne le saurez que lorsque vous aurez fait une petite étude de marché qui peut se faire dans votre entourage direct ou indirect. Et si ce n’est pas bon, allez réfléchir et revenez, encore et encore jusqu’à trouver celle qui va révolutionner la vie de vos clients !

 

  1. On ne lâche pas tout pour une idée. On lâche tout pour un projet, ou alors quand on a déjà un ou deux contrats qui nous permettent d’avoir une visibilité. N’écoutez pas les Storytelling qui parlent de réussite instantanée ; beaucoup de ces histoires sont enjolivées, et les rares qui sont vraies vous font comprendre que la probabilité pour que les écluses des cieux s’ouvrent juste pour vous est infime.  LOL.

 

  1. Une idée est gratuite ; mais son développement coûte de l’argent. Donc oui, c’est un risque. Bienvenue dans la vie d’entrepreneur. Ou les mots « risque » « gain » « perte » sont aussi fréquents que « bonjour » « s’il te plait » et « merci ». vous devez avoir ne serait-ce qu’une personne qui croit en votre idée. Ce qui n’est pas difficile si vous la sentez dans vos tripes, si vous avez foi en elle, si vous pensez que vous allez réussir cette entreprise.

 

  1. Excluez la peur de votre vocabulaire. Je ne dis pas qu’elle ne sera pas tapie là, quelque part, à attendre que vous soyez en baisse de régime pour foncer ; je dis que vous devez l’ignorer, comme un dragueur impénitent terriblement ennuyeux qui ne va jamais cesser de vous tourner autour, mais auquel vous ne devez accorder aucune importance, sinon il va vous pourrir la vie. Oui, vous pouvez échouer. Et puis ça va arriver plusieurs fois, quoi que vous fassiez pour l’éviter. C’est un parcours obligé, et pas une honte. Sans l’échec, vous ne connaitrez jamais le goût particulier de la victoire. Ce mélange d’excitation et d’adrénaline quand vous obtenez un contrat, quand vous passez un obstacle particulièrement difficile.

 

Trouvez l’idée. Ne limitez pas votre imagination en vous disant « ce n’est pas assez important, il ne faut quelque chose de plus grand ». je le dis toujours : je vends du koutoukou, je vends de la nourriture, je vends des légumes, je vends ce que vous êtes en train de lire. 

Dangote vend du sable, Jean Louis Billon du sucre, Diagou des assurances.

 

Tout ce que tout ce monde vend est simple : c’est le besoin qui fait de votre business un business d’envergure. Si vous voulez créer, CREEZ ! votre cerveau et le monde en ont besoin :) 

 

La prochaine fois, nous parlerons du projet et de ses étapes primordiales pour réussir à le mener à terme.

:*