mutti et bébé lettre à monsieur vatti

Ce sujet, comme bon nombre, est vaste. Je vais donc essayer de cadrer les choses. Ici, je vais parler de couples qui vivent soit séparés soit ensemble et qui ont des enfants (en cours de fabrication ou alors déjà nés). Mais je vais surtout parler au père et à la mère. Et cette fois, papas d’abord !

Pardon, je suis impolie (on sait :p) je ne vous ai pas demandé comment vous allez -comme si vous pouviez me répondre, et comme si je suis médecin-. Bon, vous allez bien, je sais.

J’écrivais donc que nous avons différents cas de figures… mais pour les enfants, tout ça c’est pareil : ça reste papa et maman, et ils seront forcément influencés par tout ce qui va se passer entre leurs parents. Vous en êtes l'illustration vivante.

Monsieur Vatti… je veux te parler aujourd’hui de tes responsabilités. Et pour que tu prennes conscience, je vais t’expliquer un peu ce que nous, les femmes, ressentons et ce que tu pourrais faire pour apaiser et rassurer. Il y a par exemple le cas de la grossesse. Commençons par ça.

Monsieur Vatti, être papa ça commence dès l’instant où on décide de fonder une famille. Donc depuis la grossesse, il faut être présent autant pour maman que pour bébé. Ces deux-là partagent le même cordon, ils vont passer 9 mois ensemble, fusionnels. Ta place est pourtant là… si tu veux d’elle. Ne te sens pas à l'écart, et ne t'éloignes pas parce que tu n'es pas dans le ventre aussi !

Tout le monde a peur, à commencer -je pense hein- par la pauvre qui voit son corps investi par un Alien qui la fait vomir, changer de couleur et la rend incapable de travailler, la remplissant d’hormones, la faisant pleurer ou refuser des choses qu’elle aime à l’origine, et la laissant avec des cicatrices et des vergetures. C’est TRAUMATISANT. Ce n’est pas parce que c’est la NATURE que ça passe comme une lettre à la poste. Une grossesse fait souffrir le corps et le mental de la femme qui la porte. Éduquer tes enfants aussi. Pourtant, quand une femme prend la décision, elle le fait malgré tout ce qui peut éventuellement la bloquer. Elle ne recule pas, elle, le sexe faible. Alors toi, sexe fort, tu n'as aucune excuse pour reculer.

mutti et bébé lettre à monsieur vatti

Monsieur Vatti, ton rôle est -désolée de devoir te l’apprendre parce que la société africaine a tendance à vous déifier et à tout vous excuser- de tenir ses cheveux et le seau quand elle vomit, de lui apporter le petit-déjeuner au lit, de ne jamais répondre par l’affirmative quand elle te dit « je sais que je suis grosse. Je suis grosse hein ? je suis moche ? », de ne jamais la contrarier, d’aller lui chercher la liste de ses envies à toute heure du jour et de la nuit… Bon ok, je caricature un peu pour te traumatiser. :p

Mais plus sérieusement, monsieur Vatti, tu dois être présent. « Supportive » comme disent les anglophones. Parfois, elle ne pourra pas avoir du sexe pendant des mois pendant et après grossesse. Son premier stress ne devrait pas être « où est ce qu’il va aller se soulager pendant que je suis seule ici avec bébé », mais son premier stress devra être dirigé vers bébé. C’est ça, la norme. Elle a trop de soucis pour s’occuper de TOI. Je suis vraiment navrée, mais il faut ACCEPTER quand on fait des enfants, de passer au SECOND plan.

Monsieur Vatti, cesses d’être égoïste. Ok, ta maman a centré sa vie sur toi… je viens de le dire plus haut, c'est la norme. Ta conjointe aussi t’a accordé beaucoup d’importance. C’est à ton tour de lui accorder temps, affection et patience… et d’accorder la place du prince/de la princesse à l’enfant qui va arriver ou qui est là. Te rends-tu compte au moins qu’elle est seule à porter tout ça ? et Qu’en plus de gérer boulot, bébé, maison, humeurs et ses propres problèmes etc. elle doit REFAIRE l’effort de te plaire physiquement ?

mutti et bébé impact relation parents sur les enfants

Monsieur Vatti, voilà ce que tu vas faire: Pendant sa grossesse, tu dois dormir avec elle, te réveiller avec elle, l’aider, être gentil et affectueux. Elle peut mourir, il peut lui arriver des tas de choses -et souvent il lui arrive des tas de choses qu’elle ne te dit pas- pendant qu’elle porte et donne vie à ton enfant. Le lien avec Kinda se construit comme cela… dès le départ. dès le ventre de sa mère.Ton bébé va reconnaître son papa et agir avec toi en fonction de comment tu interagis avec sa maman pendant sa grossesse et aussi après. Elle est lui, il est elle. Ils sont un. Elle a le réflexe de le protéger… mais étonnamment, lui aussi.

Rejeter une femme enceinte, l’abandonner, la traiter mal, l’ignorer… la disputer, la rabrouer, l’humilier… passer tes jours et tes nuits dehors, on ne sait à la recherche de quel trésor enfoui dans les sous-sols du pays... tout cela va jouer sur la relation que tu veux construire avec ton fils ou ta fille demain. Psychologiquement, L’inconscient a beaucoup de place dans la vie consciente. Ne construis pas un inconscient lourd à ton bébé. Un enfant est innocent dans tout ce qui peut vous séparer et vous opposer.

Monsieur Vatti… je t’ai beaucoup parlé aujourd’hui. Je vais parler à madame Mutti si tu veux bien, puis nous continuerons notre belle conversation sur l'éducation des enfants de 0-3 ans.

Je reste à ta disposition pour parler ou t’aider à réparer les erreurs que tu as pu commettre dans tes choix. Tu es humain ; tu peux te rattraper. Mon mail est ouvert, mon inbox facebook aussi. Un groupe African Mutti existe ; tu peux venir faire un partage d’expérience.

Madame Mutti… à bientôt ?